Noir

au nom des siens
dire trois fois les mots couteaux
pour enlever la glotte
direction silence
sans regarder l’horizon
pour se protéger
quand le soleil disparaît
dire les mots funestes qui cloisonnent et sentent le sapin
on les utilise en baume pour soigner les plaies
prendre les mots pilons
broyer le noir dans le mortier
le réduire sans regarder
on souffre moins quand on ne voit pas
ressasser les mots éclipses
assis dans les montagnes russes
sensations fortes garanties
il faut tendre les bras
compter jusqu’à trois
et perdre l’horizon
recouvrir le corps de mots pétroles
direction le noir
au son des sirènes
réduire l’histoire
dire les mots en les jetant par dessus l’épaule
et briser le cristal des mots
le donner aux corbeaux
les mots valent que dalle
le cours est au plus bas
ressasser les mots couteaux
en hurlant de joie
et lever les bras bien haut
dans les montagnes russes
quand le soleil s’éteint
au nom des siens
au nom du silence
au nom du noir
direction le vide
direction que dalle
direction éclipse

    Oslo Deauville. (toujours en vie)

corbeau2

Cette entrée a été publiée dans Texte. Bookmarquez ce permalien.

7 réflexions sur “Noir

Dire ce que vous avez au fond de la gorge

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s