SUPER NOVA

1.
Du plomb pour sceller
les immeubles totems
et quelques offrandes
aux pieds des gardiens
n’empêcheront pas
les morts d’arpenter
nos chemins
pour comptabiliser
les craquelures
sur les façades
une marche de biais
sur l’asphalte
le pas synchrone
pour un regroupement au son vespéral
des cloches
annonciatrices d’une reconstruction
au marteau et au burin
le bois ceinture
une écharpe
sans la douceur du cachemire
coffre nos renoncements
pour l’instant je lève la main
pour rien
pas de questions
embrassons-nous simplement
loin du protocole

2.
dans les yeux
des cathédrales en papier mâché
déclinent
des dieux peignent un royaume lointain
un centaure dressé pour voyager
attend près des tournesols.
Une contraction
dans le thorax
aspire les éléments
nous sommes témoins
malgré nous
d’un mécanisme insondable
dans les yeux
une convulsion
prend source dans le thorax
un centaure attend
les tournesols déclinent
sur-le-champ
les soubassements lâchent
la déflagration
libère les éléments
un royaume
en papier mâché
libère les dieux
va-nu-pieds
dans toutes les sphères
nous sommes témoins
la convulsion
dans toutes les sphères
les cathédrales déclinent
mais personne ne voit
la déflagration
dans les yeux blancs
hors de nos visions
la fièvre nacrée

3.
loin du protocole
près des immeubles totems
le son vespéral des cloches.

Oslo Deauville (issu du recueil ‘Je vois ROUGE ciel’)

corbeau-seul2

Cette entrée a été publiée dans Texte. Bookmarquez ce permalien.

Dire ce que vous avez au fond de la gorge

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s