Vents Magnétiques

les vents magnétiques emportent les appels égarés sur les terrains vagues dans des caisses oblongues un peu de sueur de la mitraille en paillette tout en haut sur la crête miroitent les fronts perlés de plomb la limaille ensemence les versants égouts compris et ce jusqu’aux derniers jours les pieds dans des bassines de fuel encore chaud le rêve parfait rongé par la sueur attiré tout en haut sur la crête les vents magnétiques sèment la limaille sur les terrains vagues dans les égouts décorés strass paillettes et des bassines comme refuge caisses oblongues comprises rêve de fuel de sueur encore chaude de caisses oblongues rongées par le plomb et ce jusqu’aux derniers jours la mitraille sur les terrains vagues miroitent les fronts perlés de sueur les pieds dans des caisses oblongues rongées par le rêve parfait

Oslo Deauville (issu du recueil ‘Je vois ROUGE ciel’)

corbeau-seul2

Cette entrée a été publiée dans Texte. Bookmarquez ce permalien.

Dire ce que vous avez au fond de la gorge

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s