Comme une passerelle

je n’arrive pas à dire
à dire je
n’y arrive pas 
je m’éveille
et je ne peux dire
plus aveuglant
sans paupière 
je n’y arrive pas
je cherche
à dire
dans le cratère de ma langue 
je m’éveille
sans paupière
avec une belle chemise
des poissons morts
dans le revers du col 
je vois la passerelle
à dire
au dessus
du fleuve
aux poissons morts 
je ne peux dire
arc-bouté
comme une passerelle
ardente
dans le cratère de ma langue
la force
contrainte à
donner des miettes
aux poissons morts
au dessus
du fleuve indomptable 
je ne peux dire
la peau cautérisée 
je n’arrive pas à dire
la force ardente

Oslo Deauville

corbeau2
Cette entrée a été publiée dans Texte. Bookmarquez ce permalien.

Dire ce que vous avez au fond de la gorge

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s