Face K #3

.

Playlist du #3:

  • MNNQNS – if only they could 02:06
  • Turnstile – Generator 07:29
  • Kint – Gold 12:09
  • Hangman’s Chair – Naive 19:26
  • Olden Yolk – Hen’s teeth 25:17
  • Feu!Chatterton – Ginger 29:24
  • Damien Jurado – Allocate 34:33
  • Amen Dunes – Believe 41:41
  • Happy Axe – Seven Sounds 48:41
  • Maud Geffray – Polaar 54:10
  • La Fraicheur – Gone 59:14
  • Witxes – Destructions 01:07:01
  • From the mouth of the sun – Reaching When Nothing is there 01:11:53

.

Où écouter Face K ?

Le podcast est présent sur de multiples plateformes. Si vous avez aimé le podcast, n’hésitez pas à donner vos 5 étoiles, un like, un fav, un cœur, un pouce en l’air et un petit commentaire pour le mettre en avant et me soutenir tout simplement. Le partage sur les réseaux sociaux donnerait des avantages ficaux sur vos procaines déclarations d’impôts.

Merci pour votre soutien !

+ Baladodiffusion en intégrant le lien suivant dans votre application https://feed.pippa.io/public/shows/face-k

ou directement sur

.

Où me suivre et communiquer avec moi?

 

Face K #2

.

C’est quoi Face K?

Face K, le podcast pour sortir de votre zone de confort musicale. Le coup de cœur et l’émotion comme fil rouge, un RDV mensuel éclectique et passionnant que vous pourrez retrouver sur toutes vos plateformes d’écoute préférées.

.

Playlist du #2:

  • BRUTUS – All Along – 02:33
  • Sales Gosses – Do It Anyway – 07:39
  • IDLES – 1049 Gotho – 10:46
  • Ingrina – Black Hole – 16:30
  • ILL CONSIDERED – Long Way Home – 23:27
  • The Comet Is Coming – Channel The Spirits – 33:28
  • Saba – Life – 38:20
  • A Tribe Called Quest – Excursions – 42:20
  • Rob Stokes – Space – 46:19
  • King Krule – Dum Surfer – 51:50
  • Seabuckthorn – Submerged Past – 56:41
  • Nadah El Shazly – Afqid Adh-Dhakira (I Lose Memory) – 01:04:07
  • Monolithe Noir – Current Flashes – 01:10:18

.

Tu veux aller plus loin ?

.

Où écouter Face K ?

Le podcast est présent sur de multiples plateformes. Si vous avez aimé le podcast, n’hésitez pas à donner vos 5 étoiles, un like, un fav, un cœur, un pouce en l’air et un petit commentaire pour le mettre en avant et me soutenir tout simplement. Le partage sur les réseaux sociaux donnerait le swag, la gloire et quelques chips pour tous vos apéros selon les spécialistes.

Merci pour votre soutien !

.

Où me suivre et communiquer avec moi?

In Death’s Dream Kingdom par Various Artists

 

In Death’s Dream Kingdom is a voyage into the unknown for Houndstooth (le label qui edite cet album) and all the artists on it

It occupies a similar space to the great home listening electronica acts of the 90s – Future Sound Of London, Global Communication, the Artificial Intelligence axis – but there are no throwbacks here: this is radical in sound and thought. Dark music for dark times. 

 

ALL BITCHES DIE par LINGUA IGNOTA

.

Un choc réel à l’écoute de cet album. J’ai oscillé entre l’ effroi, un sentiment de puissance puis le recueillement quasi liturgique.  Ne vous laissez pas impressionner par la rage gutturale qu’elle balance dès les premières notes. Il faut être patient. Elle vous emmènera vers la lumière, celle que l’on voit à travers les vitraux des églises. La technique vocale est incroyable, au service d’une émotion pure et brut.  Kristin Hayter a une étoile dans la gorge.

 

https://kristinhayter.com/a-b-o-u-t/ : Kristin Hayter is an interdisciplinary artist, composer, and performer currently living in Rhode Island. She holds a BFA from The School of the Art Institute of Chicago and an MFA in Digital Language Arts from Brown University. She will be pursuing a doctoral degree in the Fall of 2017.

A classically-trained vocalist, Kristin works with a variety of media and technology to create dense works harnessing the tech-mediated or acoustically extended voice, and is inspired by vernacular extreme forms such as black metal, power electronics, and harsh noise as well as sacred and liturgical music.

Her solo project LINGUA IGNOTA explores violence and gender in extreme music through a morally ambiguous, emotionally/physically intense performance practice that has been described as “crushing.”